Sumatra, loin de tout

Nous arrivons en avion à Banda Aceh, ville tristement célèbre pour avoir connu la guerre civile puis le tsunami en 2004, mais dont les habitants sont d’une gentillesse absolue. Nous embarquons directement sur un bateau direction Pulau Weh, l’île la plus au nord de l’Indonésie. A notre arrivée, nous sautons dans un tuk tuk pour Iboh, le petit paradis où nous allons passer ces prochains jours.

image

image

Notre cabane sur pilotis est des plus sommaire mais quel bonheur de dormir avec le bruit des vagues et de se réveiller avec un tel paysage!

image

image

Pulau Weh est surtout réputée pour sa faune marine que nous découvrons en snorkelling durant de nombreuses heures, notamment au pied de notre bungalow, un endroit appelé « sea garden ». On ne s’en lasse pas!

image

image

image

Je plonge deux fois et la deuxième plongée sera assez compliquée en raison de forts courants… Un bon test de résistance à la panique! Eliot s’essaye également à une nouvelle activité : la cueillette de noix de coco, qui s’avère loin d’être simple.

image

Nous quittons notre première île idyllique de Sumatra pour les suivantes : les Banyaks. Nous devons y retrouver Narindra et Tristan, mais avant cela trois jours de long voyage nous attendent. En effet, les trajets à Sumatra sont longs et compliqués… C’est peut-être ce qui explique le peu de touristes ici même en août… Enfin arrivés à Balai, le port des Banyaks, nous nous mettons en recherche d’un bateau, ce qui nous occupera la fin de journée. Nous trouvons finalement Hasmin, le capitaine d’un bateau de pêche « correct » (un vrai bateau et non une barque pourrie dont le fond est plein d’eau), avec qui nous nous accordons pour partir en mer les trois jours suivants à la découverte des nombreuses îles paradisiaques et désertes de l’archipel. Comme souvent lorsque nous arrivons dans un nouvel endroit, Eliot fait connaissance avec les enfants du quartier.

Eliot et les gamins

Nous prenons également notre dose de popularité habituelle en posant avec les familles toujours friandes de photos en compagnie de « bule » (prononcer « boulet », c’est ainsi que sont nommés les étrangers…).

image

Comme dans la plupart des villages en Indonésie excepté à Bali, la vie est rythmée par les appels à la prière des mosquées.

image

Comme convenu, nous partons le lendemain matin sur le bateau d’Hasmin rejoindre Narindra et Tristan à Tailana, première petite île de notre périple.

image

Pendant trois jours, nous abordons successivement dans les îles de Sikandang, Asok, Biawak et Lambodong.

image

image

Nous nous nourrissons de riz et du poisson de la pêche. Heureusement, après un premier jour bredouilles, le poisson est ensuite au rendez-vous dans nos assiettes. Tristan est de loin le plus investi d’entre nous dans cette activité, il pêche même un barracuda!

image

C’est Ibrahim le cuisto-matelot qui se charge de la préparation des repas à bord avec un réchaud au gaz dans la cale (pas de normes de sécurité ici!).

image

Outre les poissons, d’autres visiteurs s’approchent de notre bateau comme ce serpent marin très venimeux mais qui a une trop petite bouche pour mordre un humain (à moins qu’il ne réussisse à mordre la peau entre les doigts, mais ça c’est pas de bol!),

image

ou encore un groupe de dauphins curieux qui viennent nous observer quelques minutes, superbe!

image

Un autre moment fort du périple : une nuit de tempête qui nous oblige à nous serrer tous les quatre dans le seul petit espace protégé du bateau, les bâches qui nous servaient d’abri sur le pont ayant été arrachées par le vent…
Mais il est déjà temps de revenir sur la terre ferme et de quitter les splendides îles Banyaks. Le lendemain, Narindra et Tristan partent de leur côté pour la jungle et nous décidons de passer nos derniers jours de voyage sur le lac Toba, un lieu calme et reposant.

image

 

image

Il s’agit d’une enclave chrétienne, ce qui a sans doute encouragé le développement d’un tourisme plutôt débridé à une époque. L’endroit semble aujourd’hui passé de mode, mais on peut toujours y dénicher des offres touristiques plutôt étonnantes…

image

Le peuple batak qui vit ici a réussi à préserver sa culture. La plupart des maisons sont encore construites dans le style traditionnel.

image

Mais on retrouve toujours certaines pratiques propres à l’Asie du Sud-Est comme les scooters surchargés sur la route les jours de marché!

image

Après ces quelques jours paisibles au rythme de la vie lacustre, c’est le dernier grand départ. Nous quittons le lac Toba avec le ferry qui vient nous chercher au pied de notre hôtel.

image

Puis nous nous envolons de Sumatra vers Kuala Lumpur où nous allons prendre notre avion pour le retour en France… Un an déjà s’est écoulé! Une année de voyages, de rencontres, de découvertes, de vie à deux, de péripéties et d’émotions… Une année où nous avons vécu à fond et profité de chaque instant du mieux possible. Nous savons déjà que ce voyage nous a beaucoup apporté et nous a certainement rendus meilleurs. C’est avec joie que nous allons retrouver nos familles et nos amis. Ensuite, nous aurons de nouveaux projets à construire!

4 réflexions sur “ Sumatra, loin de tout ”

  1. C’est un superbe dernier post audroune, nous on est vraiment heureux de vous avoir retrouvés 🙂
    Voyage autour du monde : check
    Role de marraine : en cours…

  2. Ouahouhhh!!!
    Effectivement, très belle escale pour la dernière.
    Je n’imagine même pas tout ce que vous gardez en tête après cette année de voyages!! En tout cas, merci de nous avoir fait voyager avec vous!!
    Au plaisir de vous voir (avant ou après mon déménagement…)
    Bisous

  3. Hello les amis!!!
    Nous prenons plaisir à suivre de temps en temps votre blog! Alors ça y est, vous êtes de retour! Après cette belle année d’aventures! En tout cas, vous semblez avoir terminé par un spot magique! En voyant vos photos, ça donne vraiment envie! Idée pour une prochaine destination de voyage! On espère que vous allez bien! Nous, nous sommes en Patagonie (pas la même ambiance!) et il nous reste un mois à passer au Bénin!!! La date de retour approche aussi! La bise à vous et bonne reprise de vie normale! 🙂
    Seb et Virginie

  4. Nous avions vraiment envie d’avoir de vos nouvelles, ça fait déjà bien longtemps! Je vois que votre voyage s’est super bien terminé. Vous êtes de retour sur Nantes?ou ailleurs? Notre maison à Rennes vous est bien sûre ouverte et on adorerait que vous passiez nous voir.
    De grosses bises
    Sylvie, Jocelyn, Ninon, Plume et Edern

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *