Quelques jours sur la côte Caraïbe

Après notre séjour sur la côte Pacifique, nous traversons le Costa Rica pour rejoindre la côte Caraïbe. Le climat y est plus humide, il pleut au moins une fois par jour et ce ne sont pas de petites averses. Les paysages, la faune et la flore sont en conséquence un peu différents.

image

La culture locale est aussi spécifique car la côte Caraïbe est peuplée d’afro-caribéens descendants d’immigrants jamaïcains. La cuisine à la coco, la musique reggae et le farniente font donc partis de l’ambiance, tout comme l’odeur de marijuana qui embaume les rues. L’océan est encore plus agité que sur la côte Pacifique et les vagues viennent se fracasser sur des plages de sable blanc ou de sable noir bordées de jungle, ce qui donne un côté très sauvage aux paysages.

image

La particularité de la côte Caraïbe, ce sont aussi les boules de poils que l’on aperçoit souvent en haut des arbres : ce sont les paresseux qui n’ont pas volé leur nom. Comme si l’ambiance caribéenne était propice au farniente tant pour les hommes que pour les animaux! Parfois, nous avons eu la chance de voir un paresseux dans son court moment d’éveil de la journée. C’est vraiment un animal étrange et attendrissant.

image

La jungle est cette fois encore peuplée de beaucoup d’habitants et nous avons fait de nouvelles rencontres, à sang froid notamment.

image

image

image

Eliot est parti à la recherche de caïmans le long d’une rivière après avoir vu un panneau indiquant leur présence (moi je suis restée sur la plage!). Ce n’était pas la première fois qu’il partait à leur recherche, mais cette fois il en a trouvé un.

image

Les caïmans sont très silencieux et très doués pour le camouflage… Et quand Eliot s’est aperçu de la présence de l’un d’entre eux, il était en train de traverser la rivière sur un tronc d’arbre et le caïman était dans l’eau à un mètre cinquante de lui! Autant dire que ça donne un coup de stress, même si les caïmans sont moins impressionnants que les crocodiles : ils mesurent au maximum un mètre cinquante et ne s’attaquent normalement pas à l’homme.

Nous avons aussi vu l’une des fameuses espèces de grenouilles colorées du Costa Rica.

image

Lors de la visite d’un centre de secours pour animaux, Eliot a enfin pu photographier des toucans de près. En effet, ils sont difficiles à prendre en photo dans la jungle car ils sont souvent haut dans la canopée et à contre-jour. Les toucans sont tellement magnifiques que nous aurions été déçus de ne pas pouvoir vous les montrer!

image

Une pensée pour Jessica et Reto, des compagnons de voyage suisses que nous avions rencontrés sur la côte Pacifique et que nous avons revus sur la côte Caraïbe. Nous avons passé de super bons moments ensemble 🙂

7 réflexions sur “ Quelques jours sur la côte Caraïbe ”

  1. C’est magnifique tout cette faune ! Je craque pour le paresseux… J’adore découvrir vos aventures le lundi matin, ça donne la pêche pour toute la semaine . Merci encore de nous faire partager tout ça.
    Gros bisous

  2. Vos photos sont toujours un plaisir continuez bien je termine un bon séjour à St Aubin et reprends l avion dans un moment. Bon Noël et bonne fin d année je vous embrasse Mamilette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *