Du Nicaragua au Salvador

Nous quittons Ometepe pour retourner au bord de l’océan Pacifique à playa Gigante où nous retrouvons Dan, notre ami suisse avec qui nous avions passé Noël. En arrivant sur place, nous partons à la recherche d’une chambre et des touristes nous indiquent un petit hospedaje (auberge) qui ne paye pas de mine mais qui se trouve au sommet d’un rocher surplombant la mer. En effet, en arrivant sur place, la vue est à couper le souffle. Certes il s’agit d’une cabane en taule, quand le vent souffle fort le toit semble s’envoler et l’eau courante fonctionne un jour sur deux, mais nous avons une chambre avec vue sur la mer à 180°!

image

Lorsque nous ouvrons les deux fenêtres et la porte, nous sommes entourés par l’océan, c’est presque surréaliste.

image

image

Après quelques jours perchés sur ce rocher et un peu de surf pour Eliot, nous partons pour la ville de León la rebelle. León est une ville coloniale qui fût un foyer important de la révolution contre la dictature pendant la guerre civile des années 1979-1989.

image

De son esprit libertaire, León a conservé une vie intellectuelle et culturelle assez riche. Nous vivrons notre plus mémorable visite guidée au Musée d’art moderne : une superbe collection d’oeuvres d’artistes d’Amérique Centrale réparties dans quatre maisons, soit trois heures et demi de visite en espagnol avec trois guides différents rien que pour nous. Je me demande encore comment Eliot a tenu tout ce temps… Il bouillonnait et a failli craquer plusieurs fois mais il a résisté, le voyage l’aide visiblement à être plus patient!

image

Nous ferons aussi des activités moins intellectuelles comme la descente du volcan Cerro Negro en luge…

image

image

Notre séjour au Nicaragua se termine ici. Nous prenons maintenant la direction du Guatemala. Mais nous nous arrêterons deux jours en chemin sur une plage du Salvador où il y a des vagues pour le surf bien sûr.

image

image

image

Notre programme de voyage a en effet un peu évolué. Pour rejoindre l’Asie, nous devons passer par les Etats-Unis. Nous avons décidé d’en profiter pour remonter l’Amérique Centrale jusqu’au Chiapas (sud du Mexique) où nous avons trouvé un vol économique pour rejoindre Los Angeles. Nous prendrons ensuite l’avion le 12 février pour le Cambodge.

Ometepe, l’île aux deux volcans

Après la plage, nous prenons la direction d’un lieu emblématique du Nicaragua : l’île d’Ometepe, deux volcans au milieu du lac Nicaragua, le plus grand lac d’Amérique Centrale.

image

Ometepe fût habitée par des indiens originaires du Mexique qui se sont installés sur l’île l’ayant reconnue comme leur terre promise suite à une prophétie. Ces indiens ont laissé de nombreux pétroglyphes, dessins gravés sur des rochers, disséminés sur l’île. Il est fréquent d’en trouver au milieu d’un champs au cours d’une promenade.

image

Ometepe est un lieu mystique, rempli de légendes où règne une douceur de vivre qui fait oublier le temps qui passe. Comme de nombreux voyageurs, nous n’échapperons pas à l’île et nous y resterons une semaine sans même nous en rendre compte. Notre petit cocon à l’étage de cette cabane dans la ferme auberge el Zopilote y est sûrement aussi pour quelque chose…

image

image

La ferme el Zopilote, petit havre de paix en pleine nature, pratique la permaculture qui consiste à faire vivre la communauté en harmonie avec les écosystèmes locaux. L’objectif est de produire les ressources nécessaires de manière durable et en interaction avec la nature. C’est également un mode de pensée et d’agir qui vise à prendre soin de la terre et des hommes. Nous avions donc un cours de yoga gratuit tous les matins à 7h que j’ai suivi assidûment, Eliot m’accompagnant plusieurs fois.

image

A el Zopilote, nous avons retrouvé Naiomi et Josh, un couple canadien-australien que nous avions rencontrés la semaine précédente à el Clandestino.

image

Nous avons passé plusieurs soirées ensemble et notamment le jour de l’an où nous avons dégusté du vin de fleur de jamaïque fabriqué par une communauté locale de femmes. Notre visite dans cette communauté n’avait pas pour seul objectif d’acheter du vin : nous étions à la recherche de Doña Socorro, l’une des fondatrices. En effet, il y a dix ans, notre copain Charles avait vécu trois semaines chez elle et nous voulions lui passer son bonjour, elle était ravie!

image

Un autre moment fort de notre séjour à Ometepe fût un spectacle de rodéo assez impressionnant. Les taureaux étaient de belle taille, l’arène remplie de jeunes garçons plus ou moins téméraires et les gradins plein de spectateurs.

image

image

image

Ce fût sans aucun doute le moment le plus fort en émotions de notre séjour « zen et nature » à Ometepe : Ooommmm…
Nos occupations habituelles étant plutôt des balades dans les forêts et les fermes de l’île au cours desquelles nous avons pu observer de jolies perruches, des singes hurleurs et de nombreuses « pies » locales.

image

image

image

Noël à la plage

Pour nous remettre de nos deux semaines de travail, nous décidons d’aller passer Noël au bord de l’océan Pacifique. Nous débarquons avec nos sacs sur playa Madera, une superbe plage loin de la ville, à la recherche d’un endroit où dormir.

image

Mais qui dit plage perdue dit peu d’hébergements aux alentours,et pour la semaine de Noël tout est quasiment complet… Nous passons donc une première nuit dans un lieu peu accueillant, puis nous partons à la recherche d’un endroit plus chaleureux. C’est ainsi que nous découvrons l’hostel Clandestino, avec ses bungalows cachés dans la forêt à quelques minutes de la plage.

image

Il y a trois ans, Carina et Stephen, un jeune couple allemand, sont tombés amoureux de playa Madera et y ont construit cette auberge. Depuis, le petit Paul est né, leur ami Max a planté sa tente dans le jardin pour les aider à terminer les travaux et leur chienne Luna veille sur la famille et sur les hôtes.

image

Nous avons vite adopté le rythme de vie du Clandestino : surf, balades sur la plage, lecture dans les hamacs, repas dans la cuisine collective et soirées sur la terrasse.

image

image

Et dans une ambiance aussi sympa, nous avons forcément fait de belles rencontres.

image

C’est avec Sophie et Dan que nous avons partagé une pizza et une bière de Noël. Ils nous ont également invités à partager leur repas le lendemain quand nous étions à cours de provisions. Ce serait un plaisir de pouvoir les revoir à Nantes, Genève, ou bien la semaine prochaine à playa Gigante.

Nous rassurons donc tout de suite ceux qui auraient pu s’inquiéter (vous ne vous êtes pas trop inquiétés pour nous j’espère?), nous avons passé un très bon Noël à la plage, sous le soleil avec une eau à 28°C et des amis!

image

Bonne année à vous, tous nos voeux de bonheur et n’oubliez pas de donner de l’amour autour de vous! NB : c’est ma prof de yoga qui nous l’a rappelé ce matin, à juste titre.